Pourquoi bloguer anonymement ?

Pourquoi bloguer anonymement

Que vous suiviez mes aventures depuis le début (un an maintenant) ou que vous soyez un(e) nouvel(le) arrivant(e), vous savez en premier lieu que je blogue anonymement : je ne me montre pas, vous ne savez pas à quoi je ressemble réellement et vous ne savez probablement pas qui je suis.

Ainsi, certain(e)s pensent que je suis totalement asociale, que je ne suis pas ouverte et que je vis sous diverses formes de contraintes car selon ces personnes, tout le monde a envie de se montrer après-tout, non ? J’ai donc décidé de vous écrire à ce sujet, pour vous expliquer mon choix (même si je n’ai pas à me justifier mais j’ai trouvé intéressant de développer mon point de vue) mais aussi pour contredire ces idées reçues grotesques.

Anonyme depuis toujours, ma petite histoire avec internet

Quand j’étais plus jeune, au collège, j’étais une grande adepte d’équitation, c’était mon dada (blague un peu douteuse…). Je voulais partager sur un blog les aventures avec Nougat, ce petit poney qui rendait mes jours plus beaux à cette époque. J’avais donc créer un skyblog et Nougat faisait fureur ! Je ne voyais aucun intérêt à me montrer, il était la star du blog ! Plus tard, j’ai eu un tout autre hobby, je jouais à Equideo (aujourd’hui, le jeu s’appelle Equideow), un banal jeu de simulation d’élevage et de gestion de centres équestres. Cette fois-ci, je restais anonyme pour me protéger, car ma maman m’avait bien rodé sur les dangers du net. Lorsque je voyais des profils de personnes agées de 45 ans jouer à ce jeu, je me posais des questions, pourquoi sont-ils ici eux ? Ils n’ont vraiment rien d’autre à faire ? Bon, le temps passe et je suis désespérément nulle à ce jeu, parce que je ne peux pas me permettre d’acheter des “pass” pour acheter les meilleurs chevaux. Dans ce jeu, nous avions l’opportunité de proposer des “graphismes” de chevaux pour personnaliser les nôtres, et potentiellement ceux des autres joueurs s’ils aiment vos créations. Je voulais créer alors j’ai commencé à manier Photoshop, et j’étais même douée pour mon âge. Je dessinais, je scannais, je coloriais, je rendais mon animal réel (à ma façon), mais je n’ai finalement jamais proposé mes créations au jeu. J’ai grandi et je préférais passer du temps avec mes copines. Et c’est là que j’ai découvert Facebook, la grande phobie de ma maman. “Non Pauline, tu n’auras pas de compte Facebook”.

Vous comprenez où je veux en venir ? Depuis toujours, j’ai eu une certaine appréhension d’internet, de par mon éducation et des dangers réels qui s’y trouvent, surtout lorsque l’on est jeune, mais finalement on n’est pas moins vulnérable en vieillissant. C’est donc tout naturel pour moi de rester protégée, de ne pas mêler ma vie à internet et de ne pas le laisser faire ce que bon lui semble avec mes photos et ma vie privée.

Je ne suis pas asociale pour autant… enfin peut-être un peu

Bien que l’on pense que je me terre dans une grotte pour vous écrire, c’est totalement faux. J’ai des amies, une vie sociale, je sors et je peux même vous le prouver car je connais la couleur du ciel ! Je me suis même déjà rendu à des rencontres entre blogueuses dans ma région, même si je suis de nature timide j’y étais. Néanmoins, je ne nie pas le fait que je ne vais pas à tous ces événements, que je ne vais pas aux dizaines de soirées d’été, aux rencontres entre blogueurs de la Côte d’Azur, tout simplement parce que ça ne m’attire pas.

Enfin, si je dois être franche avec vous, je n’ai pas spécialement envie que l’on mette un visage sur le nom de ce blog. Parce que ce n’est pas mon objectif : je ne veux pas parler de ma vie, même si je finis toujours par rentrer dans ces sujets-là à quelques moments c’est vrai.

Je me protège, mais je protège aussi ma vie professionnelle

Je ne parle pas spécialement de sujets sensibles ou autres, mais je ne veux pas que l’on mêle directement ou indirectement ce blog à ma vie professionnelle. Pour tout vous dire, j’ai travaillé dans des secteurs bien complexes, techniques et juridiquement stricts, ce qui m’a poussé à ne pas provoquer un lien entre ce que je suis ici, et ce que je suis dans le monde du travail (je vous assure que je ne suis pas du tout la même). Je protège également l’entreprise dans laquelle je suis pour la simple et bonne raison qu’une erreur de ma part (quelle qu’elle soit) peut s’avérer avoir un impact plus ou moins important sur mon entreprise, même si elle n’a rien à voir dans le potentiel conflit.

Enfin à l’inverse, je ne voudrais pas qu’un employeur ou un client me voit à travers ce blog, pensant que c’est la seule facette à découvrir de moi, ce qui est totalement faux car j’en ai de multiples ! Et sans se mentir, les a priori sur les blogueuses sont tout sauf avantageux et glorifiants, donc je m’en protège également.

Enfin, quels sont les avantages de l’anonymat ?

C’est que je peux dire ce que je veux vous ne saurez jamais qui je suis muahahahaha ! Plus sérieusement, je protège davantage ma famille, ma personne et ma vie privée plutôt que de me protéger des éventuelles bêtises que je pourrai faire. On voit aujourd’hui tous les scandales qui émergent, à cause du cyber harcèlement qui devient même parfois physique. Bien sûr, je ne suis pas aussi célèbre pour attiser autant de haine (et d’un côté, tant mieux !) mais déjà à mon échelle, je reçois parfois des messages insultants, haineux ou menaçant. Dans ces cas-là, je préfère qu’on insulte In My Cocoon’ut, plutôt que mes proches ou moi-même.

Cela me permet également d’avoir une communauté réunie autour des mêmes centres d’intérêts que moi (et non autour de ma vie privée, à l’affût de scoops plus ou moins intéressants). C’est beaucoup plus instructif pour vous et pour moi je pense, vous ne trouvez pas ?

Pour terminer sur ce point-là, je me protège également des personnes qui ne souhaitent que le mal, qui attendent que vous alliez bien pour vous attaquer, ou que vous soyez vraiment mal pour vous descendre au plus bas. Je parle de personnes que je côtoie dans la vie privée ou professionnelle. Ces personnes-là n’ont pas la moindre idée de mon activité sur ce blog, et ne savent pas que je m’épanouie ici.

Suis-je aussi anonyme que ça ?

Il arrive que certaines d’entre vous sachent qui je suis ou m’ont même déjà rencontré. Mais cela reste principalement valable pour des personnes qui se trouvent dans ma région car je ne suis pas aussi asociale que je le prétends. Je me suis déjà rendue à des petits événements réunissant quelques autres blogueuses azuréennes. Je ne me cache pas forcément comme vous le voyez !

Enfin, j’échange aussi énormément avec certaines, que ce soit sur Instagram, Facebook ou ici. Je n’ai pas  toujours “peur” de l’inconnu et je crois en la création de liens amicaux et bienveillants, même à distance : la magie d’internet !

Que pensez-vous de l’anonymat dans la blogosphère ?

2 Commentaires

  1. 19 août 2018 / 16 h 19 min

    Hello ! Personnellement je me montre sur instagram, mais je suis à 100% d’accord avec ton point de vu. Rester anonyme permet de se protéger de toutes les mauvaises personnes, mais également de ne pas être catégorisée de blogueuse (et on sait que généralement elles sont dénigrées) et donc que ça n’ait aucun impact sur ta vie extérieure à internet. Continue comme ça tu as raison, on te connaît à travers ce que tu choisis de nous partager et c’est amplement suffisant ! Bonne fin de journée 🙂

    • 19 août 2018 / 20 h 46 min

      Et d’ailleurs tout comme toi, je n’ai rien absolument rien contre les blogueuses qui aiment se montrer, car le plus important, c’est bien de se sentir à l’aise dans ce qu’on fait et ce qu’on aime 🙂 Merci beaucoup de ton joli commentaire et à très vite ! Des bisous 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.