Le jour où je suis devenue Madame

Cher journal,

J’avais besoin de m’exprimer autrement qu’à travers des conseils lifestyle et beauté. Non pas parce que cela me lasse, mais parce que derrière ces conseils et ces astuces, il y a une personne qui a tant à partager avec vous.

Dans la vie, je n’ai que peu d’amies (et elles comptent probablement pour des milliers…) et il est rare que je me confie à d’autres que ces filles-là. Mais aujourd’hui, je vous raconte à vous, ce jour si important dans la vie de chacun : le mariage. Je vous avoue, je vous ai caché tous les préparatifs, et probablement même la date. Vous étiez nombreuses à savoir que j’allais me marier, mais bien souvent j’esquivais les questions car je n’aime pas m’avancer sur certains sujets. J’aime garder les choses pour moi jusqu’à ce qu’elles se concrétisent. C’est ma façon à moi de me protéger…

Mariage

J’ai 23 ans et l’annonce de ma volonté de me marier n’a pas été toujours bien accueillie. Mais c’est le jeu, les gens qui nous aiment s’inquiètent de nos choix. Pour ma part, je n’ai eu aucun doute. Pourtant, cette décision n’était pas confortable pour mon entourage. J’ai eu tendance par le passé, à faire les mauvais choix, à fréquenter les mauvaises personnes, et à prendre de mauvaises décisions. Forcément, lorsque j’annonce cette nouvelle, la seule réaction possible était bien celle-ci “qu’est-ce qu’elle nous fait encore là Pauline ?”. Mais ils savent aussi que je suis têtue et que j’irai au bout de mon choix.

C’est difficile pour moi de m’exprimer autrement que par l’écriture. Je ne savais pas répondre à ces inquiétudes et je ne sais toujours pas y répondre. Alors par défaut, j’y remédie avec des actions, des preuves réelles.

Si vous avez suivi nos aventures, vous savez que nous avons dû faire face à quelques imprévus (notamment la location d’une voiture… en panne !). Malgré ça, nous avons eu énormément de soutien de nos familles et de nos amis, et sans eux, ce mariage n’aurait pas été possible. C’était un grand mariage, bien plus grand que ce dont nous pouvions rêver. Malgré la fatigue, les rafales de photos et les imprévus, le soleil était avec nous, la bonne humeur et la bienveillance de chacun aussi. C’était un jour magique, et je crois honnêtement que je n’aurais pas pu rêver mieux. Moi qui suis une bien piètre organisatrice, je crois que j’ai eu une chance inestimable d’avoir vécu cet événement avec autant de magie, de rire et de bonheur.

C’est ma soeur, qui était la plus stressée je crois. Je ne sais pas si elle passera pas là, mais je la remercie du fond du coeur. Non pas pour son aide physique, matérielle ou autre, mais pour sa présence à mes côtés, ses inquiétudes à mon sujet, et sa protection depuis que je suis née. Je crois que la vie ne m’a donné qu’une soeur car elle vaut pour mille, elle joue un rôle polyvalent auprès de moi et elle porte tellement sur ses épaules. Elle n’a pas d’enfant, mais pire, elle m’a moi. Merci Soeurette, et ce mot ne sera pas assez fort pour te remercier.

Ma belle-famille également, qui m’a tant donné en si peu de temps, qui m’a ouvert les bras comme si on se connaissait depuis toujours. Des belles-soeurs, des beaux-frères et une belle-mère comme on ne pourrait rêver mieux. Aucune barrière entre nous, si ce n’est que de la pudeur. Je n’ai pas eu besoin de demander de l’aide, ils avaient déjà tout anticipé. Ils ont porté tout le stress que j’ai évacué. Merci à eux d’être arrivés dans ma vie.

Et bien-sûr, mon complice dans cette histoire : Monsieur. Celui qui était aussi tendu et fatigué que moi, celui qui m’a supporté jusqu’à la dernière minute de ce jour si important, celui qu’on définit comme “capricieux” mais qui fait passer mes caprices avant les siens. Je ne pourrai vous décrire tout ce qui nous unit au-delà d’un titre, d’un statut ou d’une signature. Il est mon ami, mon frère, mon amour. J’ai choisi un tout-en-un, qui serait capable de m’accompagner dans les meilleurs et les pires moments. Merci à toi, d’être toi.

Pour finir, je ne pourrai remercier individuellement chaque personne, parce que je ne veux pas trop m’étaler, mais je remercie tous nos amis, qui sont devenus des proches aujourd’hui, qui nous ont supporté, qui nous ont aidé à traverser toutes ces épreuves, qui ont pris à coeur ce mariage, sûrement parfois bien plus que nous-mêmes. Merci à vous tous, pour votre dévouement, pour votre fidélité et votre amitié. Merci à celles qui ont fait des centaines de kilomètres pour me voir en robe blanche.

Je ressens aujourd’hui tellement de gratitude, que peut-être le fait de l’extérioriser ici me permettra de vraiment me rendre compte de tout ce qu’on a fait pour moi. Lorsqu’on choisit son entourage, ses proches, on ne tombe pas uniquement sur des mauvaises personnes, non. Il y en aura toujours pour vous rappeler que votre vie peut croiser celles de gens biens, bienveillants et généreux.

Alors, Merci.

Le jour ou je suis devenue Madame

Bisous, bisous,

Partager:

4 Commentaires

  1. 3 mai 2018 / 13 h 03 min

    Wow, j’ai vraiment l’impression que tu t’adresse directement à ces personnes. Du fond du cœur félicitations à vous. À travers cet article j’imagine une jeune mariée épanouie et comblée avec des liens uniques tissés avec ses proches. C’est une réelle lettre que tu viens de faire et c’est une magnifique déclaration ! Bravo à tous tes proches ❤️ profite bien de tout ton bonheur !

    • 5 mai 2018 / 13 h 03 min

      Merci beaucoup ma belle pour ton joli commentaire. En effet, c’était vraiment une très belle journée et un très beau moment ! Un énorme merci pour ton petit mot et gros bisous 🙂

  2. 11 mai 2018 / 9 h 54 min

    Toutes mes félicitations à tous les 2 et je vous souhaite pleins de bonheurs ♥
    Ton article est touchant, et d’ailleurs aujourd’hui ça fait 16 ans que je suis mariée.
    Des bisous de La Réunion

    • 11 mai 2018 / 16 h 33 min

      Félicitations pour ces 16 années Nina ! C’est trop beau ! Plein de bonheur à toi aussi avec ton chéri ! Pleins de bisous 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *