La petite dernière de la famille

Il y a deux mois maintenant, une petite lapine a rejoint Germain pour pallier au manque de Maurice à la maison. Si Germain a eu le droit à son heure de gloire, pourquoi pas elle ? Certes, le contexte était beaucoup plus difficile à aborder, car la mort de Maurice a été un choc, nous qui pensions encore l’avoir à nos côtés pour plusieurs années.

Article lié : L’arrivée de Germain à la maison

La mort de Maurice

Je tenais à commencer par ce sujet, car je pense que ça peut arriver à d’autres et donc j’aimerai vous témoigner de ce qu’il s’est passé. Je ne vous en ai pas parlé jusqu’à présent, à part sous un post Instagram pour vous annoncer son départ.

Maurice avait 7 ans, et avec le temps, les déménagements, sa castration, etc, beaucoup de facteurs ont fait qu’il n’était plus aussi actif qu’avant. Un lapin inactif, c’est un lapin qui perd en muscles et donc vieillit plus rapidement. C’est comme le sport pour nous, si on ne s’entretient pas, on est beaucoup plus fragile. Mais la santé y était : aucune maladie, aucune infection, rien du tout. Ce qu’il s’est produit, c’est qu’une mouche a pondu ses oeufs dans la fourrure de Maurice, oeufs qui sont devenus des larves et qui le dévoraient vivant. Ces larves, ce sont à peu près celles qui mangent les corps sans vie que l’on enterre… Comme si Maurice était un mort-vivant au final.

Ma belle-famille était en vacances, et ils adorent s’amuser avec les lapins. Ils sortent alors Maurice et bizarrement, il ne tient plus sur ses jambes, il est même tout mou et ne réagit pas. Comme je sais que depuis plusieurs semaines, il ne prenait plus la peine de se déplacer pour faire ses besoins (donc il se faisait dessus), je vérifie s’il n’est pas gêné à ce niveau-là. Et là, j’y découvre une colonie de vers blancs qui se baladent sur la peau à vif de Maurice. Terrifiée, j’appelle une vétérinaire qui me donne rendez-vous dans l’après-midi. Verdict : c’est un myiase. D’habitude, ces mouches pondent leurs oeufs dans les blessures, sur les animaux malades, ou comme Maurice, totalement inactifs. Opération tonte : on tond Maurice pour éliminer tous les vers et on lui administre un antiparasitaire pour tuer les vers susceptibles d’être encore là. Ça fonctionne, Maurice mange et fait ses besoins naturellement. Bon, on a l’air de s’en sortir. Je dois l’isoler et le mettre à part pour “sa convalescence” car il a tout de même la peau rongée et nous devons veiller à ce qu’elle cicatrise. Le lendemain, je me lève, Maurice ne se lève plus. J’appelle la vétérinaire et le constat est sans appel, phrase fatidique “il va falloir prendre une décision, mais je pense sincèrement qu’à son âge il ne s’en sortira pas…”. Nous prenons la route pour voir avec la vétérinaire ce qu’il faudra faire, au fond de moi, j’aimerai de tout coeur éviter l’euthanasie, qu’on m’annonce qu’une chance est encore possible. Dans la salle d’attente, avant même de voir la vétérinaire, Maurice fait une crise cardiaque et meurt ainsi naturellement. Il n’a donc pas survécu à ces foutus vers qui dévoraient mon lapin vivant. 

Voilà pour le détail, comment Maurice est parti subitement. Et Germain le sentait, il était paniqué et nerveux, il ne tenait pas en place. On l’empêchait d’avoir un contact avec Maurice mais il courrait systématiquement vers lui. Puis quand Maurice n’est pas revenu, Germain est devenu calme, trop calme. Germain est arrivé et a grandit avec une compagnie. Malgré que le coeur n’y soit pas totalement, nous lui cherchons une compagnie.

Pourquoi pallier à son manque ?

intégration lapin

Bianca et son regard dédaigneux

Après le départ de Maurice, Germain n’était pas dans son assiette. Il est arrivé à la maison et a grandi en compagnie d’un congénère de la même espèce que lui, vivre seul n’était donc pas la meilleure option pour lui. Il lui fallait une compagnie, de peur qu’il déprime ou qu’il change par manque. Alors Bianca est arrivée pour qu’il se retrouve en bonne compagnie et surtout rassuré en la présence d’un animal de son espèce.

D’ailleurs, dès l’arrivée de Bianca, malgré le fait qu’on ne sache pas immédiatement s’il s’agissait d’une fille ou d’un garçon, Germain est devenu plus serein a retrouvé son énergie à l’idée de savoir qu’un autre lapin était là. C’est, du moins, ce qu’il s’est réellement produit après le départ de Maurice, pendant son absence puis à l’arrivée de Bianca.

 

L’intégration à la maison

Nous avons suivi les conseils de la personne qui nous a vendu Bianca : ouvrir le carton dans lequel elle était et la laisser prendre ses marques seule, sortir seule, et se balader seule. Nous avons commencé par tenir Germain à l’écart pour qu’elle prenne ses marques et soit en confiance dans son nouvel habitat. Lui, était tout fou à l’idée de savoir qu’un autre lapin était dans les parages.

Elle a donc pris ses marques petit à petit, il s’avère que de caractère, elle semble très craintive mais très câline à la fois. Elle fait parfois la fofolle, mais ce qu’elle préfère, c’est s’étaler comme une crêpe pour dorer son pelage au soleil. Ce que je ne savais pas, c’est qu’elle aurait ce petit vice pour faire des bêtises lorsque l’on n’est pas là ! Mais rien de bien grave ou d’imprévisible, je préfère la voir ainsi.

Aujourd’hui, Germain et Bianca sont toujours séparés car aucun des deux n’est stérilisé et puis Bianca serait beaucoup trop jeune, et ce serait trop risqué, pour la faire reproduire. Cette situation semble leur convenir et leur nid douillet privatif leur convient parfaitement si j’en juge à leur attitudes en liberté. Ils courent partout, se dépensent mais savent aussi se détendre dans des positions toujours plus drôles les unes que les autres !

Nouvelle lapine à la maison

Autrement dit, l’intégration n’a pas réellement été difficile car ils n’habitent pas “officiellement” ensemble. Et pour l’instant, je crois que c’est la situation qui convient le mieux à tout le monde. Enfin, en ce qui concerne la castration, c’est la chirurgie qui a rendu Maurice plus terne et moins joueur, donc nous ne sommes pas spécialement tenté pour reproduire ce type de pratique (même si dans certains cas, c’est essentiel à la bonne santé de certains animaux).

Avez-vous des questions sur l’arrivée de ces deux boules de poils à la maison ?

Bianca arrivée

2 Commentaires

  1. 7 octobre 2018 / 14 h 16 min

    Elles sont à croquer ces petites boules de poils ! <3 Je suis désolée pour le départ de Maurice, c'est une histoire bien triste..
    Si cette accommodation est ce qui vous convient le mieux, alors autant continuer ainsi ! J'espère que Germain et Bianca auront une vie longue et joyeuse !

    • 8 octobre 2018 / 12 h 11 min

      Merci beaucoup ! C’est vrai que c’est triste, je voulais en parler pour éviter à d’autres que cela se produise si ça peut être évité.
      Oh je l’espère aussi, merci beaucoup pour ce joli message ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.