Faire ses courses efficacement : 13 astuces

Faire ses courses efficacement

J’ai longtemps détesté faire les courses. Premièrement, c’est logique : quand on est enfant ou adolescent, c’est une véritable corvée et on ne comprend pas pourquoi cela dure des heures. Aujourd’hui, je commence à comprendre pourquoi mes parents prenaient autant de temps dans les rayons et même pour moi, c’est devenu (presque) un plaisir de faire les courses pour imaginer mes futurs plats ou desserts.
Avec le temps, j’ai commencé à m’organiser systématiquement (et ça a pris énormément de temps !) et je souhaitais aujourd’hui vous faire part de ces 13 astuces pour vous organiser le plus rapidement possible (pas comme moi).

Faire le bilan dans ses placards

Je ne vous dis pas de faire un inventaire complet de votre garde manger, mais plutôt d’avoir en tête ce que vous avez en stock et ce qu’il vous manque (pour éviter les doublons, les recharges inutiles ou au contraire d’oublier ce qui peut être essentiel). Pour ma part, je m’organise par pièces : la salle de bain (produits d’hygiène, de beauté etc.), la cuisine (aliments secs, conserves, surgelés, légumes, viandes, poissons) et enfin le stock “de survie” (sacs poubelles, sopalin etc.). Avec le temps et l’habitude, ce sont des automatismes qui s’installent et je n’ai plus besoin de faire ce bilan. Au fur et à mesure que je cuisine et que je consomme, je sais ce qu’il me reste.

Organiser sa liste de courses

Comme pour le bilan, j’organise mes courses en fonction des rayons pour ne pas avoir à faire 50 allers et retours dans le magasin : fruits et légumes, oeufs/lait/eau, produits laitiers, gâteaux, pains, cafés, hygiène, entretien de la maison etc. Depuis que j’organise ma liste de courses, je calme considérablement mes nerfs dans les rayons parfois bondés de monde que je n’ai plus à traverser plusieurs fois.

S’équiper

Le cliché : faire les courses et acheter à chaque “session” un nouveau cabas alors qu’on en a toute une collection à la maison. Je me force donc à y penser et à ne jamais partir sans (être en bas de la maison et se dire “bon tant pis je ferai sans”, c’est terminé !). Pour cela, je range tous mes cabas dans mon caddie (de grand-mère !) à chaque fois que je termine et range mes courses. Je le prépare pour la prochaine fois et ainsi de suite.

Article lié : 5 objets qui facilitent notre quotidien

Éviter les heures de pointe

Quelle horreur que de se retrouver un samedi à chercher des techniques pour esquiver le plus rapidement la foule, ce qui prend d’ailleurs presque 30 minutes de plus que s’il n’y avait pas autant de monde. Organisez vos courses à l’avance pour prévoir le jour et l’heure à laquelle vous vous y rendrez pour favoriser les horaires plus calmes en termes de fréquentation du magasin. Vous avez également l’outil de Google qui vous permet d’analyser les statistiques de fréquence en fonction des horaires dans la journée (ces graphiques apparaissent dès lors que vous recherchez le magasin dans le moteur de recherche) :

Fréquentation magasin

Partir le ventre plein

Sans surprise et c’est bien connu : ne jamais partir en courses le ventre vide, sauf si vous avez pour motivation d’acheter un tas de bêtises trop sucrées ou trop salées, mauvaises pour votre santé et votre compte en banque. Avec le ventre plein, vous choisirez plus sereinement vos repas et vos aliments. Vous éviterez également les excès que l’on regrette aussi vite qu’ils sont consommés.

Regarder le prix au kilo/litre

Plutôt que de regarder le prix d’achat, lorsque vous comparez deux articles, regardez le prix au kilo ou au litre. Pourquoi ? Parce que c’est plus économique ! Même si à l’achat, le prix semble moins élevé, vous risquez sûrement d’être perdant.

Prenons un exemple pour un même produit, dans deux marques différentes :

  • La marque A propose 100ml pour 2€
  • La marque B propose 500ml à 2,50€ (soit 0,50€ les 100ml, soit 2€ de moins que son concurrent !)

Pour faire le calcul, faites un simple produit en croix (et ne me dites pas que vous n’avez pas la fonction calculatrice sur votre smartphone) : (quantité marque B x prix marque A) / prix marque A. Comparez le résultat au prix de la marque B, vous pourrez donc comparer avec les bonnes équivalences.

Si on reprend notre exemple : 500 x 2 / 100 = 10€ comparé à 2,50€ !

Faire les comptes au fur et à mesure

Cette étape est importante, surtout si vous avez un budget à respecter, sinon vous ne pourrez plus mettre de l’essence dans votre véhicule (ce qui peut être bien embêtant). Pour suivre votre budget courses en temps réel à l’instant, voici mes deux solutions :

  • Les “scanettes” : je ne sais pas si vous visualisez ces petites machines avec lesquelles vous scannez vos produits un par un et qui vous permettent d’accéder à des caisses spéciales (et plus rapides, en plus !). En plus de vous éviter une attente interminable en caisse, elle vous permet également de suivre votre budget en temps réel, puisque le montant total de vos articles s’affiche en permanence.
  • Si vous n’avez pas envie d’utiliser ces outils, vous pouvez également considérer (pour des courses quotidiennes) que chaque article vaut en moyenne 2€ (certains 5€, d’autres même pas 0,50€). Vous multipliez le nombre de vos articles par deux et vous aurez une estimation approximative de votre panier total (sans compter les excès et les achats spéciaux comme l’électroménager par exemple).

Lever et baisser les yeux dans les rayons

Le merchandising, ou la technique marketing la plus directe et redoutable en magasin. Qu’est-ce que c’est ? C’est tout simplement l’art de présenter la marchandise de sorte à inciter le consommateur à acheter. Autrement dit, ne vous fiez pas à ce que vous trouvez de prime abord et levez/baissez les yeux dans les rayons pour trouver les produits qui vous correspondent le plus et non pas ceux que l’on veut vous imposer.

Attention aux bons de réduction

Les bons de réduction peuvent vous aider à faire quelques économies sur votre panier mais sont initialement prévus pour vous pousser à consommer des articles dont vous n’avez pas besoin à l’origine. Pensez à bien vérifier les dates avant de les utiliser car, la plupart du temps, les bons de réduction sont valables sur une courte période.

Attention aux promotions

Les promotions ne sont pas là pour vous aider à faire des économies, elles permettent avant tout aux commerçants de se renflouer davantage les poches. Même si parfois, c’est économique pour nous, il est important de bien vérifier les conditions de validité d’une promotion (sur combien de produits, montant d’achat minimum, documents à présenter, remboursement immédiat ou non, etc.). Si bien que lors de votre passage en caisse, vous risquez d’être déçu par la promotion qui n’est pas valable dans votre cas.
De plus, les promotions sont également un moyen pour les entreprises de vous faire consommer plus.. Pourquoi ? C’est psychologique : si vous achetez une lessive en promotion, au même prix que d’habitude mais avec 100 ml gratuits, vous ne ferez pas pour autant plus de lessives qu’avec le format standard. Avec un contenant plus volumineux, vous aurez tendance (inconsciemment) à mettre plus de lessive qu’habituellement, car vous en avez plus. Plus de lessive à chaque lavage = vous faites autant de lavage que d’habitude, et vous irez en racheter à la même fréquence qu’en achetant un format classique. Même exemple avec du chocolat : vous achetez deux tablettes pour le prix d’une, et vous consommerez les deux dans un même délai que si vous en aviez acheté une seule.

Dans le même registre, faites attention en période de soldes pendant lesquels certains industriels étiquettent des articles à un prix de base A en période normale puis étiquettent ces mêmes articles à un prix toujours A soldé, pour un prix de base B (qui serait le prix d’origine, qui a donc changé !). Pour comprendre ce dont je vous parle, voici une petite photo pour preuve et explication de ce que j’avance :

Arnaque soldes

Vérifier les compositions

Je ne suis pas une experte en la matière, mais le fait de jeter un oeil aux compositions de certains produits peut littéralement vous faire peur et vous faire fuir. Pour exemple, dans les pains au chocolat que l’on achetait régulièrement, il y avait de l’alcool. Allez savoir pourquoi ? Ce n’est pas un cas isolé, tout ce qui est déjà préparé industriellement est forcément bourrés de produits chimiques et/ou nocifs qui, à la lecture, vous font prendre conscience de ce qu’on veut vous faire consommer. Préférez davantage le “fait maison” aux plats et desserts préparés. Certes, cela prend plus de temps, mais c’est une routine à adopter et à intégrer progressivement dans votre quotidien si vous souhaitez préserver votre santé.

Vive le surgelé (sauf les plats préparés !)

Quand je parle de surgelés, je parle notamment des fruits et légumes surgelés dont les nutriments et vitamines sont mieux conservées que dans les fruits et légumes frais grâce à la congélation. Vous pourrez également les conserver plus longtemps et donc éviter les allers et retours pour vous ravitailler.

Article lié : 10 astuces pour rééquilibrer votre alimentation

Favoriser les producteurs locaux aux grandes surfaces

Et enfin, le meilleur pour la fin, le plus économique, meilleur au goût et plus sain, c’est le contact direct avec les producteurs locaux. En plus de n’avoir aucun intermédiaire, vous contribuez au développement de ces productions locales, donc de votre région. Les produits sont plus sains et moins trafiqués, et les prix sont nettement moins élevés ! Que demander de mieux ? Sachez que même dans les plus grandes villes, qui semblent moins agricoles que certaines, vous pouvez même trouver des coopératives ou des associations dont le rôle est de soutenir les producteurs et d’en être l’unique intermédiaire avec nous.

Comme je vous l’ai dis, je ne dirais pas que c’est un pur plaisir mais aujourd’hui faire les courses n’est plus une corvée mais une tâche comme une autre, que je prends de plus en plus à coeur, au fur et a mesure que je favorise le “fait maison” aux plats préparés. J’ai beaucoup plus de satisfaction à concevoir mes plats et à me surprendre (moi qui suis nulle en cuisine) plutôt que de réchauffer ou consommer directement un produit déjà pré-fabriqué, avec des composants plus que douteux.

Et vous, quelles sont vos astuces pour bien faire vos courses ?

Bisous, bisous,

4 Commentaires

  1. 27 juin 2018 / 13 h 00 min

    Coucou ! Très bonne astuce pour faire des économies et optimiser son temps ^^ Bisous

  2. 6 juillet 2018 / 6 h 26 min

    Bonjour, très bon article. Moi j’utilise le drive, toute la semaine je remplis mon panier dans mon appli et le vendredi je vérifie, je complète, je valide et après le boulot, je vais chercher. En plus comme j’habite à 20 kms de la ville, je gagne un aller retour puisque je suis déjà sur place pour le boulot. Et mes courses sont faites en 5 minutes, absolument génial.

    • 6 juillet 2018 / 13 h 01 min

      Bien vu pour le drive ! C’est vrai que c’est solution super intéressante ! À chaque fois je me dis que je vais essayer mais je ne me lance pas ! Tu me rappelles qu’il faut vraiment que je teste ! Merci beaucoup de ton avis sur le sujet 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.