5 étapes pour produire du contenu de qualité

5 étapes pour produire du contenu de qualité

“Produire du contenu de qualité” ça veut tout dire et rien dire à la fois. Ici, j’aborderai principalement les étapes clés pour que vous puissiez inspirer confiance votre audience. Je répète assez souvent qu’un article bien écrit (syntaxe, orthographe, conjugaison…) permettra à vos lecteurs d’avoir confiance en vous et rendra votre contenu plus professionnel et crédible (si, bien sûr, votre contenu l’est aussi). En 5 petites étapes, fidélisez vos lecteurs grâce à un contenu structuré et de qualité.

Faire des phrases dynamiques

Pendant la rédaction de votre article, selon votre audience, essayez de la captiver au maximum. Sinon, c’est clair, elle partira rapidement. Pour ma part, mes lecteurs restent en moyenne 3 minutes sur mon blog : le temps de lire un article. C’est un bon indicateur pour savoir que la majorité de mes visiteurs lisent mes articles quasiment en entier. Pour captiver mon audience, j’essaye de maintenir mon rythme dans ma rédaction. Pour cela, je favorise les phrases dynamiques. Comment ? Voici mes quelques conseils pour faire mémoriser le maximum d’informations à votre lecteur (dès la première lecture) :

  • Faire des phrases courtes : la moyenne de mémorisation est de 12 mots, avec un minimum de 6 et un maximum de 16 selon votre lectorat. Au-delà des 17 mots, vous perdez certainement votre lecteur au cours de votre phrase (même moi je me perds quand j’écris des phrases à rallonge).
  • Favoriser les visuels : dès lors que vos phrases vous semblent trop longues ou vos sujets trop complexes pour les expliquer simplement avec des mots, n’hésitez pas à agrémenter votre argumentaire avec des visuels, des schémas, des photos, etc.
  • Préférer le sujet-verbe-complément, la forme active : la forme passive, avec le complément en début phrase n’est pas la meilleure solution pour faire passer une information (évidemment, tout dépend de votre type de rédaction, et de vos contenus). Simplifiez la compréhension avec la forme active.
  • Éviter les redondances : comme je le répète, simplifiez vos phrases et évitez le contenu inutile le “bla-bla” qui n’apporte aucune information supplémentaire (exemples : “au jour d’aujourd’hui”, “il est évident que”, les adjectifs et adverbes inutiles…). Votre lecteur “survole” votre texte, il ne le lit pas mot pour mot, il faudra donc intégrer les termes principaux rapidement, afin que le message passe plus facilement. La surcharge d’informations n’est pas bénéfique, ou alors structurez votre contenu.

Vulgariser le contenu

Que vous ayez un blog mode, beauté, lifestyle ou autres, tous vos lecteurs potentiels ne sont pas experts en la matière. Si vous misez sur un titre susceptible de cibler une large population, veillez donc à lui proposer un contenu compréhensible et accessible à tous. Vous capterez davantage votre audience et elle reviendra car vos propos et vos mots lui parleront. N’oubliez pas de respecter votre style d’écriture tout de même ! La simplification du contenu vous permettra d’atteindre plus de monde, d’avoir plus de visiteurs car si vous proposez des conseils, astuces, ou autres, votre objectif c’est d’être lu et pour être lu, il ne faut pas se contenter de satisfaire uniquement les experts (qui n’ont probablement pas toujours besoin de vos conseils…).

Article lié : Les 4 clés du succès d’un bon titre

Structurer le contenu

Sur votre blog, si vous voulez que votre lecteur trouve votre contenu utile et revienne rechercher des informations plus tard, évitez les gros pavés de mots et de textes qui décourageront votre lecteur (exception peut-être pour les articles “Humeurs” qui sont souvent destinés à être très longs et bavards). Vous pouvez commencer par structurer votre article selon le schéma le plus simple : introduction, développement et conclusion.

Pensez à la facilité de lecture en structurant votre article : soit par ordre chronologique (étapes par étapes), soit par catégories (sur un blog mode, pour détailler une tenue : bijoux, chaussures, sacs…), soit en fonction des astuces que vous donnez, soit en fonction de votre argumentation, etc. Profitez également des balises de titre h1, h2, h3… ou plus communément appelées “Titre 1, titre 2, titre 3…” pour améliorer votre référencement, l’enjeu est double !

Citer les sources

Si vous diffusez des informations qui ne vous appartiennent pas, dont vous n’êtes pas l’auteur(e) mais qui peuvent renforcer votre argumentaire, n’oubliez pas de citer vos sources. C’est un gage de transparence, mais c’est aussi un moyen de vous protéger du plagiat et des erreurs. Une information n’est pas toujours exacte, et si vous citez vos sources vous pourrez alors également vous protéger en cas d’erreur. De plus, vous ne pouvez certainement pas cumuler plusieurs casquettes, donc il n’est pas “ridicule” de montrer que vous vous appuyez sur des statistiques externes pour compléter votre contenu et l’enrichir en apportant des preuves et des chiffres.

Article lié : 11 raisons qui me font quitter un blog

Vérifier l’orthographe, la grammaire, la conjugaison…

Une fois que vous avez écrit et structuré votre article, veillez à le relire et à chasser les fautes, quelles qu’elles soient : syntaxe, faute de frappe, oubli, grammaire, conjugaison… Tout ce qui peut être gênant pour la lecture et peut, avec un cumul important de fautes, faire fuir votre lecteur doit être limité au maximum. Pour cela, vous pouvez vous aider de différents outils :

  • Le correcteur automatique de Word (ou autre logiciel de traitement de texte) si vous rédigez vos articles de prime abord sur cet outil, qui souligne vos erreurs.
  • Le correcteur automatique de votre navigateur (pour ma part, j’ai Google Chrome) qui souligne également vos erreurs et les mots mal orthographiés.
  • Les correcteurs en ligne comme Scribens, Bonpatron ou Reverso.

Article lié : Ces 6 erreurs à bannir de vos articles

J’espère vous avoir apporté des ressources complémentaires pour vous aider à cartonner dans la publication de vos contenus ! J’ai essayé de me contenter de vous partager la base selon moi, car après avoir cliqué sur “publier”, vous devrez promouvoir vos articles. Affaire à suivre…

Et vous, comment rédigez-vous vos articles pour convaincre votre lectorat ?

Bisous, bisous,

2 Commentaires

  1. 16 juillet 2018 / 17 h 45 min

    Super article, comme d’habitude ma jolie ! 🙂
    Des bisous,
    Charlotte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.